Les mamans ayant désespérément besoin d’une pause l’obtiennent avec « Momuary »

Les mamans ayant désespérément besoin d’une pause l’obtiennent avec « Momuary »

0

Février est un mois difficile. Alors des mamans ont lancé un mouvement de remerciement… envers elles-mêmes.

JACKSONVILLE, Floride – Amanda Witherspoon, une mère de 36 ans avec troisenfants, a finalement été retrouvée vendredi après-midi après avoir vécu unmoment rare pour une jeune maman : 13 minutes de tranquillité et desilence. C’est son fils Carson, âgé de 3 ans, qui l’a retracée.

Elle était enfermée dans le garde-manger de la maison familiale. Lespremiers indices n’ont pas permis de déterminer s’il s’agissait d’unaccident ou d’un geste intentionnel.

« C’était totalement intentionnel, soutient Amanda. J’avais besoin de tempspour déguster en cachette des pâtisseries du magasin et me promener sur lesréseaux sociaux sans qu’on me demande quoi que ce soit. »

Les mamans ayant désespérément besoin d’une pause l’obtiennent avec « Momuary »
Carson a trouvé Amanda après avoir regardé sous le divan et ouvertvigoureusement toutes les armoires de la cuisine pour finalement glisserses doigts sous la porte du garde-manger et crier « jus! » de toutes sesforces. Amanda est retournée s’occuper de sa famille et de sa liste detâches quasiment infinie en fin d’après-midi, vendredi.

C’est le tout dernier exemple d’une bizarre série d’événements semblables,mais en apparence non reliés, qui se sont produits à travers le pays cemois-ci. « À travers d’innombrables heures d’observation, j’ai découvertque les mères un peu partout ont recours à des moyens extrêmes simplementpour trouver du temps pour regagner leur énergie, explique Dr Janet Gable,professeure en sciences de la maternité, qui étudie présentement les effetsdu temps libre sur la santé mentale des mères. On le voit surtout enfévrier quand les enfants restent à l’intérieur. »

Ce phénomène a même un nom secret : « Momuary ». Parlez-en à CarolKirkland, une femme du Wisconsin qui a quatre enfants. Elle célèbre leMomuary dans un endroit plutôt inhabituel. La salle de bain principale deCarol recèle tout ce dont elle a besoin, allant d’une liseuse électroniqueà des desserts gourmands, car « c’est la seule pièce de la maison dont laporte se verrouille », dit-elle.

Une autre maman, qui préfère garder l’anonymat au cas où ses enfantstomberaient sur cet article, raconte : « Je suis la mère de jumelles quiont 2 ans. Parfois, je consulte l’application de circulation sur montéléphone avant de rentrer du travail et je fais exprès pour emprunter untrajet avec plusieurs chantiers de construction simplement pour me donnertrente minutes de plus avant d’arriver à la maison. Être coincée dans letrafic est littéralement la demi-heure la plus relaxante dans ma journée. »

Les mamans ayant désespérément besoin d’une pause l’obtiennent avec « Momuary »
Dans le cadre de ses recherches, Dr Gable a réalisé qu’elle-même profitaitdes moments de bonheur qu’apporte Momuary.

« J’ai épuisé tous les endroits pour me cacher dans la maison il y alongtemps, avoue-t-elle. Mais mes enfants croient encore que ça me prend 20minutes pour aller chercher le courrier. »

Les mamans ayant désespérément besoin d’une pause l’obtiennent avec « Momuary »
« Je pense que toutes les mères peuvent se reconnaître là-dedans, affirmeDr Gable. Momuary n’est pas quelque chose dont il faut avoir honte. C’estune façon de reconnaître tout le sacrifice et le dur travail que font lesmères chaque jour de la semaine. Nous méritons toutes une pause, peuimporte le moment ou l’endroit. »

0

Ajoutez votre commentaire

Nous pensons que vous aimerez :