4 leçons que j’ai apprises en grandissant à la plage

4 leçons que j’ai apprises en grandissant à la plage

Consultez ces leçons de vie apprises en grandissant sur une plage des Caraïbes.


Par : Karen Walrond

Je suis née sur la petite île caribéenne de Trinité, et mon enfance s’est déroulée dans un tout petit village de pêcheurs appelé Mayaro. Mon père travaillait dans une usine de production pétrolière et nous vivions dans une maison grise pittoresque au bout d’une route bordée de cocotiers. La maison était ancienne et en mauvais état : même que des chauves-souris vivaient dans le toit. Mais elle était située directement sur la plage. En fait, notre cour arrière n’était que du sable. L’école primaire où j’étudiais était également située sur la plage, à environ un demi-kilomètre de chez moi. Chaque jour, mes camarades de classe et moi marchions le long de cette plage pour nous y rendre.

Même si je ne le réalisais pas à l’époque, je vivais une vie plutôt idyllique.

J’ai vécu à cet endroit environ jusqu’à 11 ans, puis ma famille est déménagée dans une banlieue de Houston, au Texas. Même si j’étais très jeune, j’ai alors appris quelques leçons qui m’ont été utiles toute ma vie. En voici quatre auxquelles je m’accroche toujours.

1. Le changement est inévitable. Il est aussi cyclique.
La vie sur la plage est très différente des vacances à la plage. En passant plus de temps sur la côte, on commence à réaliser que même si la température est la même durant plusieurs jours consécutifs, aucun jour n’est identique. La marée va et vient à différents moments, transportant divers trésors de la mer. Les dunes apparaissent et disparaissent. La mer dépose du bois de grève qui, un jour, repart sur les vagues.

Registration

Devenez membre de P&G au quotidien et recevez des offres exclusives!

Devenir membre

De la même manière, certaines choses reviennent, comme la faune marine qui nous rend visite à la même période chaque année, et les humeurs de l’océan nous deviennent familières. J’ai toujours cru que la vie bougeait comme les vagues de la mer, et l’océan nous rappelle qu’il est possible de les traverser en force.

2. Chaque stade de vie renferme de la beauté.
Il y a des moments où je me regarde dans le miroir et m’inquiète de ma vieillesse ou de mon poids (il est si facile de nous donner des coups bas et de nous déprimer, n’est-ce pas?) Je me rappelle alors que l’océan a ses propres humeurs : il peut être sombre et orageux un jour, puis bleu, placide et étincelant le jour suivant. Mais quelle que soit son humeur, l’océan est splendide. Et tout comme l’océan, il y a également de la beauté en moi.

3. Bien que l’indépendance soit excellente, la communauté peut être encore mieux.
Parfois, sur cette plage de Mayaro au petit matin, nous aidions les pêcheurs à tirer leurs seines (filets) de l’eau afin qu’ils puissent vendre leurs prises directement sur la plage. Et nous n’étions pas les seuls; des habitants du village en entier se joignaient à nous pour nous aider.

Chaque matin était comme une fête de quartier impromptue. Nous tirions les filets à contre-courant et je regardais les adultes s’amuser ensemble et se souhaiter une excellente journée pendant qu’ils achetaient leur souper. C’est un souvenir que je me remémore chaque fois que je suis confrontée aux tristes nouvelles des médias ou à une tragédie humaine. Je me souviens alors que, dans la plupart des cas, nous veillons les uns sur les autres et offrons notre aide, même lorsqu’elle n’est pas sollicitée.

4. Nous sommes plus débrouillards que nous le croyons.
Je m’en suis souvenue récemment en regardant ma fille jouer sur la plage comme je le faisais à son âge. Nous avons passé des heures et des heures de plaisir à construire de fantastiques châteaux avec douves et à façonner des histoires détaillées de pirates, de sirènes et de naufrages avec rien de plus que l’océan, le sable et le bois flottant. C’était un doux rappel que l’accumulation matérielle n’est pas nécessaire pour vivre heureux, puisqu’avec de l’imagination, notre débrouillardise ne connaît aucune limite.



Lorsqu’elle ne partage pas de conseils sur les manières de rendre nos vies plus extraordinaires sur StyleUnited, on peut trouver Karen sur le site Chookooloonks.com. Elle souhaite nous prouver que notre vie est remplie de moments uniques de beauté, idée qu'elle lance avec son livre The Beauty of Different. On peut voir son œuvre sur Babble.com, TEDxHouston et USAToday.

Veuillez confirmer vos informations personnelles.

Veuillez compléter les informations ci-dessous afin de finaliser votre demande.

Produits pour soins des cheveux

Pantene

Pantene

Économisez 2,00 $

Ne s'applique pas au format d'essai/de voyage, aux paquets écono/paquets-primes/ensembles-cadeaux

The information about this product will be here soon

Pgeveryday.ca

Pour imprimer vos coupons, veuillez utiliser un ordinateur connecté à une imprimante.

Gel à raser

Venus

Venus

Économisez 0,50 $

Ne s'applique pas au format d'essai/de voyage, aux paquets écono/paquets-primes/ensembles-cadeaux

The information about this product will be here soon

Pgeveryday.ca

Pour imprimer vos coupons, veuillez utiliser un ordinateur connecté à une imprimante.

Produits pour soins des cheveux

Herbal Essences

Herbal Essences

Économisez 0,50 $

Ne s'applique pas au format d'essai/de voyage, aux paquets écono/paquets-primes/ensembles-cadeaux

The information about this product will be here soon

Pgeveryday.ca

Pour imprimer vos coupons, veuillez utiliser un ordinateur connecté à une imprimante.

Rasoir

Venus

Venus

Économisez 2,00 $

Ne s'applique pas au format d'essai/de voyage, aux paquets écono/paquets-primes/ensembles-cadeaux

The information about this product will be here soon

Pgeveryday.ca

Pour imprimer vos coupons, veuillez utiliser un ordinateur connecté à une imprimante.